jeudi 29 janvier 2015

La venue du recteur dans notre collège... l'OZP en parle!

Le recteur de Besançon visite à Montbéliard le réseau Eclair Lou Blazer qui va passer en REP+ 

Notre Groupe fait l'objet cette année d'un article 34... au titre d'innovation et d'expérimentation!

Fiche descriptive de projet

Cette fiche est nécessaire pour obtenir la contractualisation de l’action. Elle permettra au PARDIE (pôle académique recherche, développement, innovation, expérimentation) de soumettre votre projet au Recteur pour sa validation puis, le cas échéant, de le communiquer au DRDIE (Département recherche, développement, innovation, expérimentation de la DGESCO).

FICHE D’IDENTITÉ DU PROJET
Établissement :
Collège Lou BLAZER
6 rue Hélène Boucher
25200 MONTBÉLIARD
0251395F
Intitulé de l’action :
Échanger sur nos pratiques professionnelles pour enrichir notre gestion de classe
Coordonnateurs de l’action :
Caroline STREHL – Céline DURUPTHY – Céline PASSAQUI
Fonction : professeure d’histoire-géographie pour Mme STREHL
Professeures de lettres pour Mmes DURUPTHY et PASSAQUI
Courriel :

Téléphone :
Caroline STREHL 0778113722

CONSTAT A L’ORIGINE DE L’ACTION : DIAGNOSTIC QUALITATIF ET/OU QUANTITATIF
Genèse et installation du groupe de réflexion au Collège Lou Blazer
Lors d'un colloque à Poitiers en 2012 sur l'Éducation prioritaire, nous avons fait la rencontre de Patrick Picard, directeur du centre Alain Savary à Lyon. A cette occasion nous avons découvert le travail réalisé par l'IFE autour du site Néopass@ction, qui, pour la première fois, semblait répondre de manière concrète, à des problèmes de métier que nous rencontrons au quotidien dans nos classes.
Un partenariat a alors été lancé par Mme Santi et l'Académie de Besançon en lien avec l'IFE, par l'intermédiaire de M. Picard.
Mise en place du groupe de réflexion au collège Brossolette (septembre 2013)
Plusieurs éléments ont amené la mise en place de ce groupe de réflexion:
  • la volonté commune à plusieurs enseignants du collège de se former et de créer un échange professionnel plus constructif autour de ce que l'on vit dans nos classes avec nos élèves (articuler mieux la didactique et la pédagogie).
  • la rencontre de nous 3, enseignantes au collège, sur notre temps personnel pour organiser l'information aux collègues, et la préparation des séances de réflexion.
  • A l'issue de 2 années d'échanges de pratiques au départ dans un contexte difficile, l'équipe, convaincue de la plus-value apportée par les partages d'expérience au sein du groupe d'EDP (Echanges de pratiques), a décidé de poursuivre son cheminement aboutissant à la mise en place d'un véritable collectif de travail au sein du collège
OBJECTIF(S)
Pour les participants :
Objectifs poursuivis*
Depuis le début du groupe d'EDP en 2012 :
- Éviter l'isolement des enseignants face à des problèmes de métiers accentués par un terrain professionnel difficile
- Poursuivre le travail en équipe engagé durant les 2 années précédentes
- Prendre du recul sur nos postures d'enseignants afin de les faire évoluer et de les adapter aux besoins de nos élèves
Objectifs spécifiques pour l'année 2014-2015 :
Une demande a émergé du groupe en fin d'année scolaire 2014, appelant à travailler cette fois-ci non plus à partir de vidéos extraites du site néopass dont nous avons maintenant largement fait le tour, mais plus particulièrement avec des supports issus de notre contexte local de travail (films d'enseignants du collège dans leurs classes, co-observations...) et sur une thématique : L'aide aux élèves, à l'intérieur de nos classes et sur le temps scolaire, qui plus est, en milieu défavorisé : comment réduire les inégalités ?
Les objectifs sont donc de :
- Faire le constat des différentes aides existantes dans le réseau d'éducation prioritaire
- Évaluer la pertinence et l'efficience de ces aides
- Conserver et mutualiser les démarches probantes, continuer à améliorer notre gestion de classe au sens où l'entendent Desbiens et Cardin (2003, p.128) : « … un ensemble de méthodes et de stratégies, employées pour organiser les activités de la classe, l'enseignement, l'environnement d'apprentissage et les interactions de manière à gérer efficacement le temps alloué, à créer un climat pédagogique favorable à l'apprentissage de même qu'à réduire les problèmes de comportements et les dérangements. »
- Mettre en place des démarches innovantes

…………………………………………………………………………………………………….
D’après la recherche :
Les bénéfices d'un travail de réflexion en groupe sont multiples :
  • Avoir du temps pour réfléchir à sa pratique, prendre du recul, se mettre en question
    (
    s’arrêter et réfléchir)
  • Élaborer de nouvelles réflexions et pistes d’action par rapport à des situations ou projets
    (
    devenir plus efficace face à la complexité des défis rencontrés)
  • S’entraider en s’offrant écoute, soutien, feed-back
    (
    avoir un espace de partage et de ressourcement privilégié, gérer ses émotions, sortir de la solitude)
  • Bénéficier d’un accompagnement entre pairs et offrir de l’accompagnement à ses propres collègues, en collectif
    (apprendre à accompagner et être accompagné, à accueillir et développer la confrontation bienveillante
    )
  • S’enrichir mutuellement et développer de nouveaux savoirs pratiques
    (
    apprendre par la formation – action et en interaction avec des pairs)
  • Acquérir différentes approches d’analyse de la complexité et la capacité à mobiliser diverses perspectives selon besoin(développer le savoir analyser)
  • Développer le sentiment d’appartenance à un groupe ou une équipe
    (
    se sentir en lien, se retrouver dans des vécus partagés)
  • Élaborer sa réflexion en lien avec son identité et ses rôles professionnels
    (se professionnaliser, se construire des repères)
  • Identifier ses grilles de lecture préférentielles et apprendre à s’en « libérer » si nécessaire (se remettre en question, développer une pensée « souple » capable d’élaborer de nouveaux cadres de référence en situation)
  • Réfléchir à soi, sa manière de vivre son activité et son contexte professionnels (mieux se connaître, gérer ses propres ressources, savoir devenir)
  • Apprendre et modéliser des processus de travail et d’animation de groupe
    (expérimenter, identifier et entraîner des modalités de travail qui peuvent être transposées ultérieurement dans sa pratique professionnelle) 
  • Développer les compétences relationnelles dans un groupe
    (approfondir ses capacités de communication, écoute, questionnement, expression de soi, partage de feed-back, etc.) »
Thiébaud, M. (2013). Multiples bénéfices de l’analyse de pratiques professionnelles en groupe : quels éléments clés les favorisent ?. In  Revue de l’analyse de pratiques professionnelles, 1, pp 61-72.  http://www.analysedepratique.org/?p=54
…………………………………………………………………………………………………………………….
Pour les enseignantes référentes :
  • Commencer une démarche d'auto-formation afin de maîtriser l'outil Néopass@ction
  • Réfléchir sur nos manières d'animer le groupe en nous appuyant sur des travaux de spécialistes de la question tels que ceux de Marc Thiébaud (Psychologue, spécialiste de l’accompagnement et de l’animation de groupe)... ou encore grâce aux rencontres avec Patrick Picard, directeur du Centre Alain Savary (IFE, Lyon) avec qui nous sommes en contact régulier et qui joue le rôle de superviseur de certains débats.
  • Commencer à réfléchir à notre positionnement en tant qu'animatrices de groupe d'échange sur les pratiques professionnelles.
  • Alimenter la réflexion engagée sur les devoirs à la maison et prendre du recul par rapport à nos pratiques enseignantes quotidiennes.
  • Questionner, puis réorienter ou renforcer ou modifier nos propres pratiques afin d'apporter des aides plus efficaces et ciblées à nos élèves (élèves qui sont issus de milieux sociaux défavorisés).
  • Réfléchir à la mise en place de formations sur l'échange de pratiques entre enseignants du Primaire et du Secondaire (collège).
MODALITES DE MISE EN ŒUVRE PREVUE

Nombre d'adultes impliqués :
Le groupe continue à concerner 10 à 15 enseignants, avec notamment un « noyau dur » qui assiste à chacune des rencontres. Les autres viennent en fonction de leurs disponibilités et des thèmes proposés. Il nous a semblé pertinent d'ouvrir le groupe aux CPE (Conseillers principaux d'éducation) et assistants pédagogiques volontaires, dont le regard offre de nouvelles perspectives à nos débats. Le COP (Conseiller d'Orientation psychologue) du collège nous rejoint lors de certaines discussions pour y jouer le rôle d' « ami critique » (ayant un autre regard et un autre recul que celui qui enseigne), mais aussi pour nous apporter des contenus plus théoriques, issus de la recherche en psychologie autour des pratiques enseignantes, des relations systémiques qui se mettent en place entre des enseignants et leurs élèves, ou encore sur la psychologie des enfants et adolescents...

Une démarche :
Ajustement des aides existantes et expérimentation de nouvelles pistes d'aide, échange avec nos élèves sur la perception de ces aides (sont-elles efficaces et comment les perçoivent-ils?)
Une perspective :
Développer une réflexion au niveau du réseau d'éducation prioritaire, futur REP+, afin de préparer le partenariat avec le chercheur Patrick Rayou (Université Paris VIII) sur la question de l'aide aux élèves en milieu d'éducation prioritaire à la rentrée prochaine
Ouverture du groupe d’échange de pratiques aux enseignants des écoles primaires du réseau
Organisation temporelle de l’action :
Avec l'expérience, nous restons convaincues que la venue à ce genre de groupe de réflexion doit être basée sur le volontariat

Modalités de concertation :
Le « déroulement type » d'une séance durant les 2 premières années de fonctionnement du groupe :
  1. Rappel concernant le contrat de confiance qui nous lie
  2. Visionnage d'une première vidéo sélectionnée au préalable sur le site néopass@action http://neo.ens-lyon.fr/neo et en rapport avec le thème de la séance. Un jeune professeur est filmé lors d'un cours et dans une situation spécifique au métier d'enseignant qui semble poser problème ou le mettre en difficulté.
  3. Un débat s'engage alors autour de ce que l'on vient de voir : des critiques positives et/ou négatives des pratiques de cet enseignant(e) sont émises au sein du groupe et débattues .
La vidéo extraite du site de l'IFE sert ainsi de « déclencheur » à l'analyse de nos propres problèmes de métier tout en créant une distance protectrice, car la personne « analysée » n'est ni nous-mêmes ni un collègue de travail mais un autre qu'on ne connaît pas et que l'on ne fréquente pas dans l'établissement. Cette distanciation nous permet de ne pas être dans l'affect ni dans le jugement de nos pairs. En effet le groupe de réflexion sur les pratiques professionnelles ne peut et ne doit pas s'apparenter à une thérapie de groupe.
  1. Un parallèle est fait entre nos remarques, nos questionnements... et les travaux des chercheurs sur le thème que nous évoquons.
  2. Un bilan est fait en toute fin de séance afin de récapituler quels sont les 3 ou 4 points qui ont fait consensus ou alors qui ont suscité le débat et qui pourraient nous servir de base à des évolutions dans les manières de faire cours et d'agir au sein de nos classes à l'avenir
A partir de cette année :
Le courrier adressé à nos collègues en début d'année (octobre 2014) résume les grands axes du groupe d'EDP

« Le groupe d'échange de pratique reprend du service !
Depuis deux ans, nous travaillons à partir du site néopass@ction, qui vous est accessible avec votre adresse académique. Suite au bilan que nous avons fait avec certains d'entre vous en fin d'année scolaire, nous vous proposons un nouveau fonctionnement, encore plus proche de nos besoins de formation et de réflexion sur le métier :
un thème pour l'année
exploration de l'aide aux élèves, dans et hors la classe
au collège Lou Blazer et dans les écoles de l'ECLAIR
un support de réflexion
l'observation et le questionnement de nos propres pratiques,
par la co-observation et pour les volontaires, des séances filmées
afin de répertorier les types d'aides mises en place et leur efficience
une démarche
ajustement des aides existantes
et expérimentation de nouvelles pistes d'aide,
échange avec nos élèves sur la perception de ces aides
(sont-elles efficaces et comment les perçoivent-ils?)
une perspective
développer une réflexion au niveau de l'ECLAIR, en partenariat
avec le chercheur Patrick Rayou (Université Paris VIII)
sur la question de l'aide aux élèves en milieu d'éducation prioritaire
à la rentrée prochaine
Ce qui ne change pas :
un groupe
des enseignants, des CPE, des assistants pédagogiques volontaires
un contrat de confiance
le partage d'expériences et des gestes de métiers
le même respect bienveillant des pratiques de chacun
la confidentialité des échanges
des rencontres ponctuelles »
Partenariats envisagés et contenu du partenariat :
Les 3 enseignantes animatrices du groupe d'EDP bénéficient des conseils et de l'accompagnement du Centre Alain Savary de Lyon, par l'intermédiaire de son Directeur Patrick Picard.
L'une des 3 enseignantes animant le groupe, C.Strehl, s'est lancée dans un Master 2 Formation de formateurs d'enseignants de l'espace francophone à l'ESPE de Clermont-Ferrand (Université Blaise Pascal). Cette démarche permet d'apporter un cadre théorique plus pointu concernant la formation d'adultes enseignants, de susciter de nouvelles pistes d'action et de réflexion au sein du groupe à partir de théories d'analyse de l'activité telles que la clinique de l'activité, le cours d'action ou encore la didactique professionnelle.
C'est notamment dans cette perspective que des lectures d'ouvrages sur les pratiques de travail de groupe ou encore sur la formation d'enseignant réflexifs ont été entreprises :
Bibliographie :
FERRY Gilles. La pratique du travail en groupe, une expérience de formation d'enseignants, Sciences de l'éducation , Editions Dunod, 1977

PERRENOUD Philippe. Développer la pratique réflexive dans le métier d'enseignant, ESF Editeur, 2012 (6e édition)

TARDIF Maurice (Dir.), MARCEL Jean-François, DUPRIEZ Vincent, PERISSET BAGNOUD Danièle. Coordonner, collaborer, coopérer. De nouvelles pratiques enseignantes, Ed° de Boeck, 2007 (1e édition)

PAYETTE Adrien et CHAMPAGNE Claude. Le groupe de co-développement professionnel, Presses de l'Université du Québec, 2010 (expériences qui datent des 1990's)

JF MARCEL et T.PIOT. Dans la classe et hors la classe. L'évolution de l'espace professionnel des enseignants, INRP, 2005

J.DONNAY et E.CHARLIER. Apprendre par l'analyse de pratiques. Initiation au compagnonnage réflexif, Presses Universitaires de Namur, 2008, 2e édition revue et augmentée

Chaire UNESCO « Former les enseignants au XXIe siècle » :
- Conf du 25 mars 2014
COSTE Sabine, « S 'épanouir dans le travail enseignant. Réalité, normes, stratégies »

« L'agir enseignant : des gestes professionnels ajustés », présentation de l'ouvrage de Dominique BUCHETON dans les Cahiers pédagogiques par Yannick Mével, suivi d'un entretien de D.Bucheton avec JM Zakhartchouk

Conférence de D.BUCHETON. Accompagner les transformations du métier enseignant, 15 novembre 2012 à l'IUFM de Cergy

PICARD Patrick. Former les formateurs pour mieux accompagner les enseignants à faire réussir les élèves, article sur le site du Centre Alain Savary

AMIGUES René, FELIX Christine, SAUJAT Frédéric. « Les connaissances sur les situations d'enseignement-apprentissage à l'épreuve des prescriptions », in Les pratiques d'enseignement-apprentissage : état des lieux (Revue internationale des Sciences de l'éducation, n°19, 2008, p.27-39)

ROUSSEAU Christine. Fiche de lecture de la chaire DSO CNAM, Janvier 2002 : Chris Argyris et Donald A. Schön APPRENTISSAGE ORGANISATIONNEL Théorie, méthode, pratique Edition De Boeck Université

FEYFANT Annie (2013). L'établissement scolaire, espace de travail et de formation des enseignants, Dossier de veille de l'IFE, n°87, novembre. Lyon : ENS de Lyon.


SAUJAT Frédéric. Fonction et usages de l'instruction au sosie en formation initiale, Avril 2005

CLOT Yves, Le geste est-il transmissible ?

DUPRIEZ Vincent, Le travail collectif des enseignants : au-delà du mythe, Travail et formation en éducation, mis en ligne le 01 décembre 2010, consulté le 11 septembre 2014.

DUPRIEZ Vincent, De l'isolement des enseignants au travail en équipe : les différentes voies de construction de l'accord dans les établissements, Cahiers de recherche du GIRSEF, n°23, mars 2003

MEYER Adeline, Ifé : qui doit former les enseignants ? Un collectif d'enseignants ou un collectif d'experts ?, l'Expresso, 7 nov 2013 http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/11/07112013Article635193990075518895.aspx

LESSARD Claude et al., De quelques facteurs facilitant l'intensification de la collaboration au travail parmi les enseignants : le cas des enseignants canadiens, Éducation et sociétés 1/ 2009 (n° 23), p. 59-77
DOI : 10.3917/es.023.0059

Christian MAROY, « Les évolutions du travail enseignant en France et en Europe : facteurs de changement, incidences et résistances dans l’enseignement secondaire », Revue française de pédagogie [En ligne], 155 | avril juin 2006, mis en ligne le 21 septembre 2010, consulté le 10 octobre 2012. URL : http://rfp.revues.org/273

Vidéos :
Chaire UNESCO « Former les enseignants au XXIe siècle » :
- PICARD Patrick, Former les formateurs, oui mais à quoi ?, intervention de 30 mn environ

- SAUJAT Frédéric et FELIX Christine, Le métier d'enseignant : un impensé dans le rôle de l'établissement comme organisation apprenante,

Sur France Culture : Stage d’analyse de pratiques professionnelles (APP) dans un collège ZEP de Meaux (émission "Les pieds sur terre", 25:41)

CAROLY Sandrine, CLOT Yves. Du travail collectif au collectif de travail, développer des stratégies d'expérience, Formation Emploi, n°88, 2004

RUELLAND-ROGER Danielle, CLOT Yves. L'activité réelle de l'élève : pour développer l'activité enseignante, Revue internationale du CRIRES : innover dans la tradition de Vigotsky (2013)
F.YVON et F.SAUSSEZ. Analyser l'activité enseignante. Des outils méthodologiques et théoriques pour l'intervention et la formation, Presses Universitaires de Laval, Collection Formation et profession, 2010

Revue Recherches en éducation, Questions vives, n° 21 | 2014
Le travail collectif des enseignants en question

Liens éventuels avec la Recherche
Des contacts ont été pris avec le chercheur Patrick Rayou : un partenariat est en construction pour l'année scolaire 2015-2016 autour de la thématique de l'aide aux élèves des milieux populaires (contours qui seront précisés ultérieurement)

Le projet est-il dérogatoire par rapport à l’organisation du temps scolaire, aux structures, à la mobilisation des ressources humaines. Si oui, en quoi ?
- Pour l'instant tous ces temps de rencontre et d'échanges entre enseignants, ainsi que de préparation des séances se font sur notre temps personnel... le soir, après les cours dans le cas de réunions du groupe d'EDP. Par conséquent, certaines difficultés à garder un rythme régulier et suffisant de rencontres comme le souhaiteraient majoritairement les collègues tiennent au fait qu'il faut trouver un créneau horaire sur le temps personnel, commun à tous et suffisamment long. Pour l'heure, ce temps de travail reste placé sur notre temps personnel et n'est pas du tout pris en compte dans nos temps de service, ce qui est source de difficultés face aux sollicitations professionnelles chronophages.
- Par ailleurs, comment élargir le groupe, en réponse à la demande de certains collègues néophytes, tout en permettant aux « habitués » de continuer à y participer tout en y trouvant leur intérêt ?
LIEN AVEC LE PROJET D’ETABLISSEMENT OU LE PROJET D’ECOLE ET LE CONTRAT D’OBJECTIFS
Le lien entre ce travail d’échange de pratiques et la politique de l’établissement, déclinée notamment à travers le projet d’établissement et le projet REP+, doit être formalisé. Il est prévu de réfléchir à la manière de lier davantage le travail de réflexion mené par les enseignants du collège au nouveau projet d'établissement et au REP+ en lien avec l'Axe 2 Mesures 7 et 8.
Le conseil pédagogique peut notamment servir de relais entre les pistes de réflexion élaborées dans le groupe d’échanges de pratique et la réflexion pédagogique qu’il est nécessaire de mener dans l’établissement, notamment autour des problématiques suivantes :
  • L’évaluation
  • L’individualisation des parcours
  • La prise en compte réelle de la difficulté scolaire et les réponses à apporter au local dans le cadre de l'aide (des aides) aux élèves

Ce genre de travail en équipe est également en lien avec le Référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation de 2013 qui stipule qu'un enseignant doit être en mesure de :
« 14. S'engager dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel
- Compléter et actualiser ses connaissances scientifiques, didactiques et pédagogiques.
- Se tenir informé des acquis de la recherche afin de pouvoir s'engager dans des projets et des démarches d'innovation pédagogique visant à l'amélioration des pratiques.
- Réfléchir sur sa pratique - seul et entre pairs - et réinvestir les résultats de sa réflexion dans l'action.
- Identifier ses besoins de formation et mettre en œuvre les moyens de développer ses compétences en utilisant les ressources disponibles. »
EVALUATION DE L’ACTION

Indicateurs de réussite (en termes de résultats et comportements des élèves, de plus-value pour l’équipe pédagogique, etc.)
Ce type de groupe, qu'on pourrait qualifier de groupe de « compagnonnage réflexif » à la manière de Donnay et Charlier, semble correspondre aux besoins réels de formation des enseignants d'éducation prioritaire, en témoignent :
- la demande des collègues de l'établissement de nous réunir pour réfléchir collectivement à des problèmes survenus dernièrement dans nos classes, en parallèle du travail initié cette année sur l'aide aux élèves
- des demandes de principaux de collège, ayant eu connaissance de notre travail et ayant souhaité en faire bénéficier leurs équipes pédagogiques (Collèges Guynemer à Montbéliard et des Hauts de Blémont à Metz, ainsi qu'un début de travail avec le Collège Diderot à Besançon devenu REP+ préfigurateur)
A la suite de ces interventions, afin d'évaluer ces nouveaux dispositifs de formation à l'intention d'autres établissements, nous avons proposé aux collègues y ayant participé de s'exprimer par écrit sur le temps de formation (cf blog du groupe d'EDP : http://groupeedpp.blogspot.fr/)

Indicateurs chiffrés : le groupe se renouvelle en fonction des thèmes, mais garde un effectif constant de dix à quinze enseignants.
Nous avons organisé une réunion début juillet 2014 afin de faire un bilan d'étape et de consulter nos collègues sur les modalités de poursuite du groupe, afin de nous assurer que nous sommes toujours en adéquation avec leurs préoccupations.

D'autres critères devront aussi porter sur des indicateurs qui peuvent être révélateurs du bien-être au travail :
Mutations, renouvellement des équipes : à quel rythme
Durée moyenne sur chaque poste
Formations suivies, concours préparés...
Modalité de l’évaluation
A construire dans le réseau, en pensant aussi la profession de façon complémentaire entre le premier degré et le second degré et en lien avec les conditions de travail et une réflexion sur les statuts des enseignants


MOYENS MOBILISES
Moyens hors outils numériques 
- Nous nous réunissons quand nous le pouvons, en fonction de nos disponibilités puisque ces temps d'échanges doivent être placés sur du temps personnel, c'est-à-dire en dehors de nos temps de service.
- Temps de préparation investi par les enseignantes pilotes du projet (Mmes DURUPTHY, PASSAQUI et STREHL), hors temps dû par leur service d'enseignement, donc sur la base du bénévolat
- Temps personnel investi, sur la base du volontariat, par les enseignants participant au groupe
- Temps personnel investi pour aller s'observer entre pairs, pour se filmer entre collègues dans certaines situations de classe
Moyens numériques : Une salle équipée d'un vidéo projecteur et d'une connexion internet, caméra, micro, pied
Matériels nécessaires :
Besoins en matériel vidéo (caméra, pied, prise de son pour pouvoir filmer des séquences de classe avec un rendu satisfaisant = comprendre les échanges verbaux)
Ressources :
Ouvrages et revues issus de la recherche et de la littérature professionnelle
Contacts avec l'IFE
Contacts avec Formateurs de l'ESPE de Clermont-Ferrand (Suivi du mémoire professionnel de C. Strehl par Sylvie Moussay, maître de conférence en sciences de l’éducation, Laboratoire ACTé -Activité Connaissance Transmission Éducation, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand 2). Ce mémoire professionnel porte sur le travail collectif en REP+ dont voici quelques pistes de réflexion :
- A quelles conditions la réforme de l’Éducation Prioritaire et la création de REP+ demandant de mettre en place du travail collectif (analyse de l'injonction institutionnelle), va t-elle amener les enseignants à changer leurs pratiques pour travailler ensemble ? Le travail collectif, pour faire quoi?
- Il y a d'un côté ce qu'on demande aux professionnels de faire (prescriptions: travailler collectivement) et de l'autre côté ce que les professionnels font de cette prescription...et pour quelles raisons, dans quelles intentions ?
- Ainsi, quelles sont les différentes mises en œuvre du travail collectif qui vont être initiées dans le REP+ préfigurateur du Collège Diderot Besançon (terrain de stage dans le cadre de ce master 2)? Comment le collectif prend-il alors forme et se développe t-il? Quels sont les freins/obstacles et, a contrario, les facteurs favorisant ce travail collectif? (en effet, à la demande de la formatrice REP+ du collège Diderot à Besançon, une expérimentation est menée autour de la création d'un groupe d'échange de pratiques au collège Diderot, à l'image de celui de Lou Blazer, tout en tenant compte des spécificités du collège bisontin : à quelles conditions et dans quelle mesure l'expérience est-elle transférable au collège Diderot ?)



CARACTERE INNOVANT DU PROJET
(En termes de résultats et comportements des élèves, de nouveaux usages numériques par l’équipe pédagogique,…)
Le projet s’inscrit en plein dans trois préoccupations essentielles du collège :
- Aider les enseignants à construire des gestes professionnels adaptés au public accueilli en occupant un terrain peu, voire pas investi par la formation continue des enseignants : l'échange sur les pratiques professionnelles, la controverse autour des gestes de métier...
- Construire une cohérence des pratiques professionnelles pour donner le plus de repères possibles aux élèves
- Innover pour décliner au plan local des réponses adaptées aux difficultés rencontrées

Et voici l'équivalent canadien de Néopass@ction!
http://zoom.animare.org/zoom
Plein de vidéos d'enseignants filmés dans leur activité... une ressource complémentaire intéressante!

mardi 30 décembre 2014

Les commentaires suite à notre intervention à Metz

Notre groupe d'échanges de pratiques essaime ! Nous nous sommes rendues à Metz, cet automne, au collège des Hauts de Blémont, pour une journée d'échanges de pratiques sur le thème des conflits.

Voici les retours des collègues ayant participé. N'hésitez pas à cliquer sur les images pour les lire plus confortablement.











Les nouveaux objectifs de notre groupe pour l'année 2014-2015

Le groupe d'échange de pratique reprend du service !

Depuis deux ans, nous travaillons à partir du site néopass@ction, qui vous est accessible avec votre adresse académique. Suite au bilan que nous avons fait avec certains d'entre vous en fin d'année scolaire, nous vous proposons un nouveau fonctionnement, encore plus proches de nos besoin de formation et de réflexion sur le métier :

- un thème pour l'année :
exploration de l'aide aux élèves, dans et hors la classe
au collège Lou Blazer et dans les écoles de l'ECLAIR

- un support de réflexion :
l'observation et le questionnement de nos propres pratiques,
par la co-observation et pour les volontaires, des séances filmées
afin de répertorier les types d'aides mises en place et leur efficience

- une démarche :
ajustement des aides existentes
et expérimentation de nouvelles pistes d'aide,
 échange avec nos élèves sur la perception de ces aides
(sont-elles efficaces et comment les perçoivent-ils?)

- une perspective :
développer une réflexion au niveau de l'ECLAIR, en partenariat
avec le chercheur Patrick Rayou (Université Paris VIII)
sur la question de l'aide aux élèves en milieu d'éducation prioritaire
 à la rentrée prochaine.

Ce qui ne change pas :
- un groupe :
des enseignants, des CPE, des assistants pédagogiques volontaires

- un contrat de confiance :
le partage d'expériences et des gestes de métiers
le même respect bienveillant des pratiques de chacun
la confidentialité des échanges